Safe
Connexion
Articles Forums Produits gratuits
×
En ligne :    Utilisateurs
Informations sur la sécurité

Et si vous étiez seul sur un vaisseau et perdu dans l'espace ? L'expérience Tartarus.

Auteur : levelKro
Publié le 26/11/2017, Édité le 26/11/2017
Catégorie : Critiques et essais

Produit associé TARTARUS

Note moyenne : 4/5 (Très bien)


Voici l'un de mes tests les plus complets sur un jeu, ayant pratiquement complété ce dernier. Tartarus est un FPS de Puzzle axé sur les terminaux de connexion. Le concept est relativement nouveau et l'histoire bien montée, voici l'aperçu de l'expérience Tartarus.

Car en effet, je parle d'expérience, car c'est tout un apprentissage que vous devez faire. Pour jouer, il vous faut du temps, une bonne paire d'écouteurs, une facilité de lire les sous-titres (rapidement, idéalement), de votre calculatrice, du papier et un crayon, je ne rigole pas. Le jeu suggère de jouer dans l'obscurité et avec des écouteurs, pour donner une meilleur expérience, de mon côté, j'ai ignoré cette suggestion et j'ai quand même profité du jeu.

Alors tout commence dans les cuisines d'un vaisseau spatial, destination ? aucune idée! Mais on est dans les alentour de 2033 près de Neptune. Vous vous réveillez donc suite à une secousse énorme qui vous à, bien vraisemblement mis ko. Le vaisseau est en confinement, mais vous pouvez parler avec un collègue, Andrews, qui vous guidera tout au long de votre mission.


Une fois revenu dans le vaisseau, après une petite marche spatiale.

Alors la, oubliez les armes, les méchants et les aliens, rien de tout ça n'est présent dans le jeu. Vous devez simplement réactiver des systèmes, et résoudre des problèmes ponctuels pour avancer. Mais au contraire des autres jeux, où vous devez tirer des manettes, trouver une clé, etc.., ici on exploite le côté futuriste, donc tout est géré par un terminal. Cependant, oubliez encore les interfaces graphiques, avec souris et lecteur de carte d'identité, etc... vous devez faire à la mode des années 80-90, par ligne de commande.

Utilisateurs de Linux et anciens qui ont connus le DOS, ne pensez pas avoir un avantage, les commandes sont changés (intentionnelllement?) pour devoir chercher comment faire. Le réseau des terminaux, nommé Farlink, possède sa propre gestion des commandes, et vous devez vous en servir pour gérer les modules, secteurs et connexions entre les équipements du vaisseau. Mais ce ne sont pas que des simples commandes, vous aurez des programmes, ou vous devrez ajuster des paramètres, fournir les bonnes valeurs, et même faire une suite de commandes pour mener à bien votre mission. Ceci est fort intéressant, mais manque d'assistance, et vous vivrez la frustration des Hackers qui cherche la faille sur des systèmes; la réponse ne vient pas toujours rapidement.


Des puzzles sous la forme d'accès à des terminaux.

Je dois avouer qu'à au moins deux reprises, j'ai consulté Google pour m'aider à comprendre quoi faire, car le jeu est unilingue Anglais (avec sous-titre français), et qu'il est impossible de consulter l'historique de ce qui a été dit, comme au moment où j'ai quitté le jeu, à la fin (je crois) sur la dernière action, j'ai manqué une aide sur une commande, qui me semble essentielle, et je suis vraiment dans une mauvaise position. Alors il ne faut pas prendre ce jeu à la légère et bien lui apporter toute votre attention.

L'histoire est bien conçue, un scénario réaliste, des dialogues bien garnis, mais avec tout de même un peu trop de jurons et des propos un peu étranges. Votre joueur, Cooper, parle, et se parle à lui-même, vous n'êtes pas comme Gordon Freeman, un simple muet qui court, mais plus l'un des hémisphères du cerveau du joueur, soit le côté moteur et logique. Le vaisseau semble immense, voir complètement démesuré, et vous aurez à explorer des lieux variés; le pont, les communications, l'infirmerie, la salle de stockage et même faire une marche dans l'espace et explorer avec un habit, le réacteur du vaisseau, car bien sur, en cas de pépin, tout réacteur se doit d'être sur le point d'exploser, à un moment ou à un autre, même sans accident physique.


Après avoir remis le réacteur en état, tout saute quand même, vraiment pas de chance.

Le design du jeu est fort bien réalisé, aussi détaillé que Doom 3, Quake 4 et les jeux plus récents, il contient plusieurs détails intéressants, mais dans un univers très sombre, beaucoup de sons de types alarmes, vous allez en rencontrer des tas. L'ambiance est dramatique et marche très bien pour la dynamique du jeu, elle se porterai très bien dans une version horreur. La qualité des textures et des effets est époustouflante et vaut le prix demandé, il a bien un grand effort de conception dans le jeu. Mais je suis à me demander si le moteur de Unity 4 n'aurait pas des problèmes. J'ai un Ryzen 7 1700 avec 32GB Ram et une GTX 750TI 1GB et je rencontre un problème qui m'a empêché de profiter pleinement du jeu.

J'obtiens des FPS en statique de 60, même avec tout dans le maximum, mais dès que je bouge la tête, j'obtient un lag de quelques secondes, les coins, les portes et l'apparition des pièces semblent causer une charge temporaire au GPU, mais il se peut fort bien que 1GB de mémoire ne soit vraiment pas bon pour ce jeu, même avec tout au minimum. Mais c'est encore là, je crois, un problème d'optimisation du jeu, car pendant au moins 5 minutes, le jeu est chargé au démarrage, mais après, pendant 5 heures, aucun autre chargement, ce qui indique que tout est chargé dès le début, ce qui surcharge le système, alors il faut avoir une bête pour en profiter vraiment. Les lags m'ont empêché de voir certains messages, dont le dernier conseil à la fin qui pourrait me permettre de terminer le jeu proprement, mais où je suis, je sais déjà comment la partie va finir, alors je vais surement passer mon tour pour le finir ou tenter d'avoir ma réponse sur Google. Mais reste qu'il est fort agréable d'y jouer et malgré le problème, le jeu ne demande pas d'être rapide et ont peut facile négocier ce soucis (qui serait relié aux processeurs Ryzen et Unity).

J'ai aimé ce jeu, mais j'avais raison de m'assurer d'avoir toute ma tête, et mon temps, pour tester ce jeu, car après 4-5 heures, je sens que je suis épuisé. Mais vous n'êtes pas stressé par le jeu, pas d'ennemis, pas de réel danger, alors on peut prendre le temps d'examiner les pièces pour trouver la bonne solution. Pas besoin d'avoir de précision avec la souris, vous n'avez même pas d'outils à gérer, seulement marcher pour rejoindre la mission suivante.

L'environnement est de type Open World fermé, et malgré que vous utilisez une échelle au début, toutes les autres vous sont inacessibles (par le code et non du à leur position), le côté exploration est amené à son strict minimum, tout comme dans Doom, les zones s'ouvrent et se referment selon l'avancement du jeu.

J'avais le jeu dans ma liste de souhaits et le développeur m'a contacté pour que je puisse tester le jeu, Tartarus représente bien ce qu'il avance, et offre un jeu différent des normes des FPS, ce n'est pas un type survie, car vous n'avez pas à gérer des ressources pour rester en vie, mais un mélange de Doom et Half-Life, sans les armes, avec un côté Hacker Evolution. Vous devez utiliser votre tête et trouver la logique dans les casse-têtes. Le jeu vaut le prix demandé, la qualité est au rendez-vous, le style est différent et intéressant, mais clairement destiné aux joueurs qui peuvent être patients, observateurs et qui ont du temps.

Après discussion avec l'un des membres de l'équipe de Tartarus, j'ai apris que le A.I. de la fin est volontairement relevé en difficulté. Même après 25 heures de jeu, il n'arrive pas à compléter cette partie de l'histoire, pour dire que le but du jeu est d'être difficile pour vous poussez à forcer votre cerveau. Mais ils continuent de travailler sur le jeu et d'autres mises à jours seront effectués.

Résumé de la critique

Design/Graphisme4/5

Les concepteurs ont mis le paquet sur le design et le moteur. Unity 4 est bien exploité, mais reste qu'il devrait revoir certaines choses pour aider les configurations moins généreuses.

Gameplay4/5

Contrôle simple, affiché à l'écran, mais aucun moyen de modifier ou de connaitre les touches assignées, peut-être il existe des actions que je ne connais pas qui pourraient m'aider.

Histoire5/5

L'histoire, malgré son allure simpliste, est très bien développée, manque un peu de cohérence dans le contexte parfois, comme il est mention de cinq membres d'équipage (incluant vous) et tous les autres sont absents des sujets. Mais reste qu'on est servi et on ne s'ennuie pas.

Longévité3/5

Pour effectuer le jeu une première fois, il vous en faudra plusieurs heures, selon mes recherches, les valeurs des puzzles changent selon la partie, alors refaire l'histoire n'implique pas de refaire les mêmes choix dans les réponses, mais identique sur le fond, ce qui risque de limiter l'envie de rejouer. Et une fois les mécanismes compris, le jeu se fait en moins de deux heures. 

Note moyenne 4/5 : Très bien

Plus de liens : Boutique Steam - Site officiel