Safe
Connexion
Articles
×
Connecté sur le site :    Utilisateurs
Informations sur la sécurité

Peut-on simplement payer pour des succès ?

Auteur : Virgile 🦖
Publié le 03/03/2018, Édité le 23/03/2018
Catégorie : Éditoriaux, opinions et autres

Ce titre paraît étrange et même exagéré, il remet cependant en doute la légitimité du succès Steam en montrant à quel point son obtention est devenu " inutile ". Explication ...
 
Tout d'abord, il faut rappeler que le succès est reflet d'un engagement, dans le cas du jeu, c'est la récompense qui est attribué en retour d'un acte. Ce concept pousse le joueur à s'investir dans le jeu qu'il attaque, et ne laisse personne indifférent. Au fond, on peut dire que l'on s'en fout des succès que l'on gagne, mais une part de nous aime ça. On l'assume plus ou moins.
 
 
 
 
Il a été propulsé durant le 7e génération de console, la norme étant le Gamescore chez Microsoft, et le trophées du côté Sony. Assez envahissant, du côté Microsoft, l'on gagne un nombre plus ou moins important de " GG " en faisant une action, cela peut varier de 5 GG, 10 GG, voir 100 GG si vous terminez un jeu dans une grosse difficulté. Pour en finir sur les consoles, et du côté Sony, c'est la hiérarchie des matières : Bronze, Argent, Or, Platine, le succès étant attribué selon l'importance de l'acte établi.
 
Mais voilà, si le succès a quand-même un effet globalement positif, il peut aussi faire l'objet de frustration intense : comment finir ce jeu à 100% si la plupart des succès s'obtiennent en online, sachant que ce service a été fermé ?
 
Pire encore, les éditeurs qui font tout simplement exprès de glisser des succès faciles dans les DLC de jeux. Il faut déployer toute les peines du monde pour avoir les succès sur le jeu principal, mais dès que l'on passe dans le DLC, suffit de grimper dans une voiture pour avoir une pluie de succès. Autre problème, bien que mineur, l'idée de potentiellement recevoir un succès peut forcer la prise de risque et l'individualisme dans le jeu en ligne : le joueur se presse de vouloir tuer les zombies à 2 têtes en premier pour avoir le succès " Tuer 35 zombies à 2 têtes ".
 
En dépit de ces exemples qui peuvent arriver, le succès a, rappelons le, un impact globalement positif et très important dans le jeu. Il reste tout de même marrant de remarquer que notre perception d'un jeu sur le boutique Steam est très différente, selon la possible obtention ou non de succès.
 
On en arrive à un point ou le succès est un critère de vente, qui peut même forcer la colère des joueurs. Un jeu peut-être sympa, beau et terminé, les joueurs vont considérer qu'il est abandonné et inutile, tant que le développeur ne va pas apporter ces maudits succès ( cas de Vaccine War ).
 
Là ou en vient au pire, c'est bien le cas effrayant de ce mouvement de jeux Steam, qui pullule depuis près de 6 mois. En clair, et pour être exhaustif, ce sont des jeux mauvais, qui sont fait à la chaîne, qui ne visent que l'unique but de " filer du succès ". On ne se divertis plus pour gagner du succès, on gagne du succès pour gagner du succès.
 
Pire encore, les développeurs malhonnêtes ne se cachent pas de vendre leur daube sur le marché, en criant tout simplement haut et fort que le jeu procure des succès.
 
 
 
Et ces jeux passent ce prétendu " Steam Direct ". Vous vous rappelez de ce South Park " Margaritaville " quand Stan rencontre les économistes ? Ce doit être le même système.