Safe
Concours Articles Forums
×
En ligne :   
Informations sur la sécurité

Non, les jeux-vidéos ne poussent toujours pas les gens à commettre des attentats

Auteur : Virgile 🦖
Publié le 10/03/2018, Édité le 02/06/2018
Catégorie : Buzz et vidéos

Produit associé Call of Duty: Modern Warfare 2


Assez récemment, le président de la première puissance mondiale, Donald Trump, a invité et parlé avec plusieurs magnats du domaine du jeu-vidéo. C'était finalement un piège, puisqu'il a passé au cours de cet événement une vidéo faisant une compilation totalement ridicule de tous les moments de violence que l'on peut trouver dans le jeu-vidéo.

Plusieurs jeux apparaisent au casting, principalement des grands hits qui pèsent dans le domaine de l'industrie du jeu-vidéo. Sniper Elite 3, plusieurs opus de la série Call of Duty, Wolfenstein ( qui est tant censuré en Allemagne ) et même ... Fallout 4. Sans surprise, on ne nous a épargné avec le moment culte " Pas du Russe ", moment dans lequel vous arrivez à 5 avec des mitrailettes pour éliminer tous les civils, femmes et enfants de l'aéroport.

Mais quitte à parler de " Pas de Russe ", autant en préciser le contexte non ? Avant de dire n'importe quoi en tirant une parenthèse de son contexte ... Call of Duty, c'est assez simple, pour ne pas dire vide : il y'a les gentils ( Américains ), et les méchants. Vous incarnez cette mission en tant que gentil Américain infiltré  dans un groupe de méchants Russes, tentez de gagner leur confiance pour mieux démanteler le réseau terroriste. D'ailleurs, il est bien précisé au début de la mission, que vous pouvez au choix, carrément la passer, au choix demeurer passif. Evidemment, ceci n'apparaît pas dans les articles qui veulent dénigrer la cause.

 

Il faut bien préciser que nous ne donnons pas notre opinion politique et que nous ne dénigrons pas Trump en tant que bon " Européen ", mais simplement que c'est totalement idiot, et que,peu importe son parti ou ses convictions religieuses. C'est bien simple, on assiste à un président qui prône le surarmement, pense même qu'il soit normal que l'on apprenne aux enfants à tirer et à penser que c'est mieux ainsi. Après, cela, c'est son opinion, et même si c'est dit sous un ton de dénigrement, cela reste sa pensée politique. Mais donc, pourquoi s'attaquer à l'industrie du jeu-vidéo, si c'est justement  ce secteur qui rend les " enfants " ( joueurs ) violents ? En vérité, dans la pensée politique de quelqu'un qui prône le surarmement, le jeu-vidéo devrait être une véritable solution ? pourtant non, sacrée psychologie ...

 

Il cherche simplement un bouc-émissaire, c'est sûr et certain, pour établir une réponse suite à la dernière grande tuerie en date qui s'est déroulé avec la répétitivité d'un dimanche soir. Trump n'a pas invité Bethesda, Rockstar Games ( ... ) pour entretenir un débat sur la potentielle violence que peut insulfer le jeu-vidéo, il les a fait venir pour leur faire porter la pierre de civils qui sont mort. Et c'est là que l'on commence à se demander s'il y'a vraiment de la rationnalité là-dedans, ou si c'est un article du Gorafi. En parlant de Gorafi, je ne peux que vous conseiller ce viel article qui disait que Rockstar avait abandonné l'idée de faire un jeu sur la vie de la recherche d'emploi, et monde du travail, mais ont finalement abandonné de peur que ce soit trop violent et traumatisant pour ses joueurs.

Le jeu-vidéo a bien heureusement, absolument rien à craindre de ces accusations : c'est même le contraire en réalité. La polémique, quelque soit le support, est toujours prolifique pour la persone concernée. N'oubliez pas, c'est grâce à la polémique que le jeu a pris de l'ampleur et s'est imposé comme une industrie aussi puissante que le cinéma. Ce qu'il faut comprendre, c'est bien que ce sont les armes qui tuent les gens, et ce n'est pas parce qu'ils vont massacrer des civils dans un jeu qu'ils ne vont pas aider la vieille dame à traverser le passage piétons.


Plus de liens : Boutique Steam